Interdire les vitres teintées, est-ce sérieux ?

En ce moment, de nombreuses voix présentent les vitres teintées comme un danger mortel, cause partielle des maux gouvernementaux face à leur impuissance à diminuer le nombre de mort sur les routes. Sont-ils sérieux ? Savent-ils à quel point les vitres teintées peuvent être utiles en cas d’agression (car jacking) ou en été (protection solaire) ?

Mieux encore : est-ce que les policiers peuvent dire clairement, sans détour, en quoi est-ce que les vitres teintées empêchent leur travail ? Nous savons que notre police ne pratique pas de reconnaissance « au faciès ». Cela dit, est-ce que certains policiers, qui plaident l’interdiction des vitres teintées, totales ou uniquement à l’avant du véhicule, ont de telles intentions ?

Enfin, pensons différemment : est-ce qu’un peu de buée dans une voiture peut/doit prêter à une verbalisation ? Si tel est le cas, du voile intégrale à la buée, en passant par les vitres teintées ou les lunettes de soleil au volant, on a plus le droit de faire grand-chose en voiture sans être verbaliser.

Last but not least, repensons un peu à cette société répressive, qui légifèrent sans certitude, qui ne cherche qu’a interdire et à empêcher d’autoriser quoi que ce soit. Est-ce cela que l’on souhaite lorsque l’on vote une fois tout les 5 ans ?

Laissons Bernard Cazeneuve et ses adjoints méditer ces courts propos.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *